becca Seror

photographie

  • Noir Icône Instagram

ESSENCE DE FEMMES 

Guatemala

Juin 2016

Antigua, Guatemala

Le voyage permet aux histoires d’arriver à toutes les oreilles. Aux miennes, sont arrivées celles de femmes. Ces histoires m’ont permis de mesurer l’importance de leur rôle, et encore plus en Amérique Latine, où  les traditions les cantonnent à une position dévalorisante et subalterne. Ici, beaucoup trop de femmes ne connaissent pas le droit essentiel à la parole et son victimes d’inégalités intolérables. Les courbes de leur dos décrivent leur vie de labeur alors que leurs rides  dessinent des arabesques d’effort. Mais jamais elles ne se plaignent.

Elles racontent les moments douloureux comme les moments heureux, sans distinction dans leurs voix. Elles confient les histoires de leur vie, d’amour, amour de jeunesse, amour prématuré, où s’installent trop souvent la violence. Une violence imprégnée d’alcool… Elles relatent, sans forcement s’en rendre compte, la force de l’homme, son pouvoir et son autorité. Malgré cela, leurs bouches dessinent toujours un sourire rayonnant. 

Ces femmes donnent la sensation d’être une source d’énergie unique et inépuisable. Cette même énergie qui se libère quand les hommes ne sont pas présents. Alors se manifeste toute la vigueur de leur beauté, de leur humble force, toute cette vitalité trop souvent séquestrée.

Elles sont les messagers de la tradition à travers leur habit, leur nourriture et leur dialecte. Elles éduquent les enfants, s’occupent de la maison, travaillent la terre et remplissent les lieux de leurs lumières et ténacité radieuses. Marta, Connie, Elena, Ana, Sulma, Maria, Luisa. Elles et toutes les autres, du Guatemala et de n’importe quel recoin du monde; ces femmes qui se défendent grâce à leurs sourires en or et leurs joies qui soufflent comme la brise.

​© 2019 Rébecca SEROR 

Les photos et les textes présentés sur ce site ne sont pas libres de droits 

​© 2020 Rébecca SEROR 

Les photos et les textes présentés sur ce site ne sont pas libres de droits