becca Seror

photographie

  • Noir Icône Instagram

LA BEAUTÉ

D'UN TEMPS PASSÉ

Antigua (Guatemala)

Juillet 2016

Antigua a vécu 48 ans de dépeuplement. Pendant ce temps en suspend, seuls les gardiens des secrets de la ville ont été témoins. Combiens d’histoires se sont déchainées dans le silence de la ville fantôme ? 


Construite à 17 mètres au dessus du niveau de la mer, dans une zone sismique, Antigua fut établit en 1524. Elle s’est beaucoup défendue pour survivre. Ce fut d’abord le soulèvement de la population qui causa un incendie qui détruisit la ville. Elle fut reconstruite en 1527. Mais 14 ans plus tard, des tremblements de terres l’on ensevelit. La ville a survécu à de nombreuses catastrophes naturelles comme des inondations, des éruptions volcaniques, jusqu’en 1773, quand les tremblements de Santa Marta ont détruits la plus grande partie de la ville. A partir de là, les autorités déplacèrent la capitale à un lieu plus sure, ce qui est aujourd’hui Guatemala City.   


Aujourd’hui le murmure des murs nous souffle l’essence de l’histoire d’Antigua. Les portes laissent entendre le vent de contes passés. Et le chuchotement du sol transmet la chaleur humide des larmes de feu. Ils sont les témoins d’un cycle de vie qui bataille, lutte et grandi, pour ne pas disparaitre. 

Ce cycle ne dors jamais, pour ne pas s'éteindre. Le message du temps s’exprime dans les formes que le passé a dessiné sur les murs. 

Et qu’est ce qui est plus merveilleux sinon la beauté dans le mouvement du temps, dans ses fissures et dans ses rides, comme dans ses couleurs et ses lumières. 


« Il y a un doux murmure dans le silence d’une nuit bleue » 

Beauté d'un temps passé  © Rébecca Seror
Beauté d'un temps passé  © Rébecca Seror
Beauté d'un temps passé   © Rébecca Seror
Beauté d'un temps passé   © Rébecca Seror
Beauté d'un temps passé  © Rébecca Seror
Beauté d'un temps passé  © Rébecca Seror

​© 2019 Rébecca SEROR 

Les photos et les textes présentés sur ce site ne sont pas libres de droits 

​© 2020 Rébecca SEROR 

Les photos et les textes présentés sur ce site ne sont pas libres de droits